Valorisation

Les objets et matières premières de seconde main doivent être valorisés avant de pouvoir être mis en vente. C’est cette valorisation des biens collectés qui représente la valeur ajoutée de La Scierie Créative. Elle demande du temps, une main d’œuvre qualifiée et un outillage adapté.

Plusieurs niveaux de valorisation sont à étudier :

  • Niveau 1 : l’objet ne nécessite qu’un simple nettoyage avant sa mise en vente. Elle est adaptée aux objets en bon état, presque neufs, ne présentant que de légères marques d’usure. La vaisselle, les vêtements, les livres, les DVDs et CDs, entrent également dans cette catégorie.
  • Niveau 2 : l’objet nécessite une petite réparation avant sa mise en vente. Elle est adaptée aux objets en bon état général mais présentant un défaut, une pièce cassée, une partie manquante. Les jeux de société dont il manque une pièce, les appareils électriques et électroniques dont un bouton est cassé, le mobilier dont une partie fonctionnelle (charnière de porte, bouton de tiroir) est manquante ou abîmée entrent dans cette catégorie.
  • Niveau 3 – réparation / transformation importante : l’objet nécessite une réparation conséquente et délicate, un remaniement complet, un relooking total avant sa mise en vente. Elle est adaptée à des objets dont l’état est très usé ou dont les fonctions ne sont plus utilisables en l’état, mais qui présentent toutefois un beau potentiel de réemploi.
  • Niveau 3 – Créations à base de réemploi : Les matières premières et éléments issus de démantèlement peuvent être retravaillés et détournés pour créer de nouveaux objets. C’est l’activité permettant d’ajouter le plus de valeur aux collectes mais c’est aussi la plus chronophage et celle nécessitant le plus de compétences et d’outillage.
  • Démantèlement : l’objet ne présente aucun intérêt à être réemployé du fait de son état de délabrement, de sa complexité, ou de son éventuel prix de revente. Il est alors démonté pour en récupérer les différents composants et matières valorisables.